Géopolymère GeoSpray®

 

Un mortier à haute performance

Certifié structural par le Water Research Center (WRc), le géopolymère GeoSpray® est un mortier à faible porosité renforcé de fibres à haute performance conçu pour la réhabilitation structurale. Le réseau de silicate d’aluminium qui forme la structure chimique du géopolymère est similaire à la structure chimique que l’on retrouve dans les pierres naturelles, telles que la zéolithe ou le quartz.

Nos services comprennent la réhabilitation d’ouvrages d’eaux pluviales et usées incluant les ponceaux et conduites visitables (tôle, béton, brique, acier, bois) d’un diamètre de 900 mm (36 po) et plus. De plus, la technique est utilisée pour réhabiliter les regards et chambres d’accès, usines de traitement, bassins de décantation et autres.

Certifié à la norme NSF/ANSI-61, GeoSpray® est également utilisé pour réhabiliter les ouvrages d’eau potable incluant les bassins et réservoirs.

GeoSpray-logos

Réhabilitation structurale sans-tranchée avec le géopolymère GeoSpray

Caractéristiques intéressantes 

  • Excellente résistance à la compression
  • Excellente résistance à l’abrasion et à la corrosion
  • La surface peut être trempée/humide lors de l’application
  • Murissement initial (dur) en trois (3) heures
  • Les résultats de la réhabilitation ne reposent pas sur l’intégrité structurale de l’ouvrage existant : Une nouvelle conduite est créée à l’intérieur de la conduite existante.
  • Ne forme aucun joint froid entre les couches. Cela garantit l’obtention de travaux de qualité peu importe l’épaisseur appliquée en couches successives
  • Ancrage d’un treillis métallique sur surfaces verticales/plafonds avant la projection
  • Très grande résistance au froid et aux changements de températures
  • Certifié structural par le Water Research Center (WRc)
  • Certifié à la norme NSF/ANSI-61
  • Protocoles PACP/MACP – CERIU  

Opérations

La préparation avant la projection du géopolymère inclut: Conception WRc (calcul de l’épaisseur), gestion de l’eau, nettoyage de la conduite/structure, colmatage des infiltrations, réparation des joints ouvert/radier, pose de ‘gabarit’ sur la paroi pour valider l’épaisseur appliquée, ‘bouchage’ des conduites pénétrantes, chauffage si travaux exécutés en période de gel.

Le géopolymère est projeté avec l’aide d’un pistolet manuel (similaire au béton projeté) ou avec l’aide d’un pistolet rotatif avec mouvement va-et-vient sur trépied jusqu’à une distance d’environ 100 mètres (longueur totale de 200 mètres avec accès aux deux extrémités).